santé

Cuisinez plus souvent – Guide alimentaire du Canada

Cuisiner plus souvent permet d’acquérir de saines habitudes alimentaires. Vous pouvez cuisiner plus souvent en prévoyant ce que vous allez manger et en faisant participer les autres à la planification et à la préparation des repas.

Les avantages de cuisiner plus souvent

Lorsque vous cuisinez et préparez les aliments, vous favorisez de saines habitudes alimentaires. Cuisiner vous permet :

  • d’acquérir de nouvelles compétences
  • de contrôler la quantité de sauce et d’assaisonnement
  • de dépendre moins des aliments hautement transformés
  • de cuisiner des aliments que votre famille et vous aimez et mangerez
  • d’économiser de l’argent en évitant les dépenses supplémentaires au restaurant
  • de choisir des ingrédients sains, par exemple :
    • des fruits
    • des légumes
    • des aliments à grains entiers
    • des aliments protéinés
      • choisissez plus souvent les aliments protéinés d’origine végétale

Comment cuisiner plus souvent

Vous pouvez faire en sorte que cuisiner soit rapide et simple. Utilisez ces idées pour vous aider à intégrer la cuisine à votre routine.

Cuisinez une fois et mangez deux fois

Lorsque vous cuisinez un plat, préparez-en assez pour en avoir pour un autre repas, ce qui ne signifie pas que vous devez manger le même repas deux fois.

Soyez créatif et transformez les restes pour en faire un tout nouveau repas, par exemple :

  • Faites cuire le double de la quantité de riz pour votre sauté et utilisez ce qui en reste pour cuisiner un riz pilaf.
  • Optez pour des saveurs simples afin de pouvoir utiliser les aliments pour plusieurs repas. Un simple chili un soir devient des tacos le lendemain et une sauce pour des spaghettis un autre soir.
  • Faites cuire le double de la quantité de poulet ou de dinde hachés dont vous avez besoin et conservez ce qui reste pour faire une salade au poulet, des enchiladas, du chili ou une sauce à spaghetti.

Lorsque vous préparez les repas, coupez ou faites cuire plus de légumes et de fruits qui serviront pour les collations et les repas du lendemain.

Cuisinez en grande quantité

Cuisiner de plus grandes quantités signifie que vous pouvez congeler vos recettes en portions-repas que vous n’aurez qu’à réchauffer en semaine. Vous pouvez ainsi économiser temps et argent.

Ces options maison santé sont idéales pour la cuisine en grande quantité :

  • chili
  • pâtes
  • soupes
  • ragoûts
  • plats mijotés
  • sauce à spaghetti

Servez-vous d’appareils vous permettant de gagner du temps

Facilitez-vous la tâche de cuisiner à la maison en utilisant des appareils qui vous font économiser du temps. Essayez :

  • un mini-hachoir pour couper rapidement l’ail et les oignons
  • un mélangeur à main pour cuisiner des soupes et des sauces rapidement et facilement
  • un autocuiseur pour réduire les temps de cuisson et préparer des repas lorsque vous êtes pressé
  • une mijoteuse pour cuisiner des repas lorsque vous êtes occupé pendant la journée

Gardez des options saines à portée de la main

La meilleure façon de cuisiner des repas et des collations santé et faciles à préparer est de conserver des ingrédients sains. Par exemple :

  • un bouillon de soupe pour ajouter de la saveur
  • vos fines herbes et épices préférées pour ajouter de la saveur
  • des légumes feuilles en sac pour faire une salade simple
  • des légumes coupés au préalable à utiliser pour des collations ou des sautés
  • des légumes surgelés ou en conserve pour cuisiner rapidement un plat d’accompagnement
  • du thon ou du saumon en conserve pour ajouter à une salade ou dans un sandwich
  • des pois chiches ou des lentilles en conserve à utiliser dans des soupes, des salades ou des plats principaux

Méthodes de cuisson saines

Essayez différentes façons de cuisiner les aliments, comme celles qui requièrent peu ou pas de gras ajoutés. Parmi quelques exemples :

  • grillades
  • barbecue
  • au gril
  • sauté
  • au four
  • à la vapeur

Faites un choix santé

Ce que vous mangez régulièrement compte pour votre santé.

  • Choisissez des aliments qui contiennent peu ou pas de sodium, de sucres ou de gras saturés ajoutés.
  • Comparez le tableau de la valeur nutritive des aliments pour choisir des produits qui contiennent moins de sodium, de sucres ou de gras saturés.

 

Source : https://guide-alimentaire.canada.ca/fr/recommandations-en-matiere-dalimentation-saine/cuisinez-plus-souvent

 

L’Ontario lance un nouvel outil pour relier les gens à du personnel infirmier et autres services de santé de n’importe où, en tout temps

ConnexionSanté Ontario permet à la population de l’Ontario d’avoir accès plus facilement à des soins et à des renseignements en temps opportun par téléphone, par clavardage et en ligne

22 avril 2022
Ministère de la Santé

TORONTO — Dans le cadre de son plan pour rester ouvert, le gouvernement de l’Ontario et Santé Ontario ont lancé ConnexionSanté Ontario, un nouvel outil qui permettra aux résidents de l’Ontario de discuter au téléphone ou de clavarder en ligne avec un membre du personnel infirmier autorisé et de trouver les services et renseignements liés aux soins de santé dont ils ont besoin, le tout sur un même site Web convivial.

ConnexionSanté Ontario remplacera l’ancien service Télésanté Ontario, ajoutera un accès à des outils en ligne améliorés et permettra aux gens de téléphoner au 811 ou de visiter le site Web 24 heures sur 24, sept jours sur sept, pour obtenir des conseils santé et de l’aide pour s’orienter dans les services de santé et trouver des renseignements. Ceci permettra aux résidents de l’Ontario d’éviter des visites non justifiées aux services des urgences et des retards inutiles dans l’accès aux soins, contribuant ainsi à préserver la capacité hospitalière pour les situations où elle est le plus nécessaire afin que la province puisse rester ouverte.

« Dans le cadre du plan de notre gouvernement pour rester ouvert en bâtissant un système de soins de santé amélioré et plus résilient, nous relions les Ontariennes et Ontariens à du personnel infirmier et aux services de santé de grande qualité dont ils ont besoin de n’importe où, en tout temps, a déclaré Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé. Ce nouveau service moderne offre plus de choix et de commodité pour les résidents de l’Ontario à la recherche de soins et de renseignements, qu’ils aient ou non un fournisseur de soins primaires. Ce service permettra à plus de gens d’éviter l’hôpital et préservera des lits pour ceux qui en ont le plus besoin. »

ConnexionSanté Ontario conduit les patients à un guichet unique où ils peuvent facilement :

  • Discuter ou clavarder avec un membre du personnel infirmier autorisé
  • Obtenir de l’aide pour trouver un fournisseur de soins primaires s’ils n’en ont pas
  • Obtenir une première évaluation et des conseils santé
  • Utiliser un outil d’évaluation des symptômes pour comprendre leurs préoccupations en matière de santé et la façon d’accéder à des soins
  • Être mis en contact avec des services de santé mentale et de lutte contre les dépendances
  • Trouver des services de santé dans leur région, par exemple des soins à domicile et en milieu communautaire ou un soutien aux personnes soignantes
  • Être mis en contact avec un professionnel de la santé spécialisé s’ils ont des préoccupations liées à la nourriture et à une saine alimentation, à l’allaitement ou à l’abandon du tabac
  • Obtenir une orientation générale tout au long de leur parcours en soins de santé

En composant le 811, les résidents de l’Ontario pourront discuter avec un professionnel de la santé qualifié, par exemple un membre du personnel infirmier autorisé, jour et nuit, en anglais et en français. Un service d’aide à la traduction est également offert dans d’autres langues. Tous les appels faits à Télésanté Ontario seront automatiquement redirigés vers le nouveau service.

La province élargira les fonctionnalités et offres de ConnexionSanté Ontario avec le temps afin de mieux coordonner les soins et les services offerts à la population de l’Ontario. L’Ontario continuera de travailler en étroite collaboration avec les partenaires du secteur de la santé pour tirer profit de leur expertise et de leurs connaissances sur la meilleure façon d’améliorer ConnexionSanté Ontario afin de mieux servir la population de l’Ontario.

« ConnexionSanté Ontario a été conçu en collaboration avec des patients et collectivités de l’ensemble de la province, afin de créer un service qui offre un accès pratique en temps réel à des renseignements et services en matière de soins de santé, a déclaré Matthew Anderson, président et directeur général, Santé Ontario. Ce service fait partie de notre engagement à garantir que les services sont axés sur les patients et favorisent un accès équitable aux soins de santé pour la population de l’Ontario. »

ConnexionSanté Ontario et le 811 servent à fournir des renseignements, des conseils et des aiguillages non urgents en matière de soins de santé, et les renseignements personnels sur la santé des personnes qui utilisent les services sont sécurisés et protégés en tout temps. Ce service ne remplace pas le 911, qui doit continuer à être utilisé en cas d’urgence médicale.

Faits en bref

  • Le numéro de ConnexionSanté Ontario est 811, et on peut y accéder au moyen d’un téléphone cellulaire, d’une ligne terrestre ou d’un téléscripteur (ATS.)
  • Le numéro de Télésanté Ontario et d’autres numéros de services de soins de santé de l’Ontario continueront d’être fonctionnels, y compris les numéros pour trouver un médecin ou un membre du personnel infirmier praticien à l’échelle locale, obtenir de l’aide pour cesser de fumer et un aiguillage vers des services d’abandon du vapotage, des conseils nutritionnels offerts par une ou un diététiste, de l’aide avec l’allaitement, le dépistage du cancer colorectal et des mesures de soutien en santé à l’intention des réfugiés. Ces numéros de Télésanté Ontario et des services de soins de santé de l’Ontario feront référence au nouveau service et seront accessibles en composant le 811.
  • La vision consiste à offrir des initiatives de soins numériques et virtuelles dirigées par des équipes Santé Ontario afin de fonctionner en synergie avec le nouveau service que crée le gouvernement. Les équipes Santé Ontario continueront d’être des partenaires clés en gouvernance et en conception, puisque ce service évoluera avec le temps.
  • Better Access Alliance, dirigé par Orion Health, est le consortium de soumissionnaires retenu pour aider à créer ConnexionSanté Ontario.
  • La stratégie Priorité au numérique pour la santé fait partie de Faire progresser l’Ontario : Plan d’action de l’Ontario contre la COVID-19 pour un gouvernement au service de la population , qui comprend plus de 30 projets qui changent la façon dont les gens et les entreprises interagissent avec le gouvernement.

Ressources supplémentaires

  • Améliorer les soins de santé en Ontario
  • Pour des ressources multilingues en appui aux efforts de communication pour la réponse à la pandémie de COVID-19, visitez la page Web des ressources de communication relatives à la COVID-19 de l’Ontario.
  • Visitez le site Web sur les renseignements contre la COVID-19 de l’Ontario pour en savoir plus sur la façon dont la province continue de protéger la population de l’Ontario contre la COVID-19.
  • Pour les renseignements au public, veuillez téléphoner à la ligne INFO de ServiceOntario au 1 866 532-3161 (sans frais en Ontario seulement)

Renseignements pour les médias
Alexandra Hilkene
Bureau de la ministre Elliott
alexandra.hilkene@ontario.ca

Anna Miller
Division des communications
media.msan@ontario.ca
416 314-6197

 

Source : Communiqué de presse (courriel le 22 avril 2022)
Ontario News <newsroom@ontario.ca>

Grand défi du CPC !!!! Juin 2021

Pour souligner le mois des aînées, le CPC vous lance un défi du 7 au 30 juin, le TRIATHLON, afin de vous inciter à mener une vie plus active.  Au cours de ce nouveau défi, vous devez faire au moins trois activités physiques de votre choix (marche, vélo, natation, monter et descendre les marches etc.) Vous pouvez en faire un petit peu ou beaucoup, à votre choix! L’important, c’est de participer. Pourquoi ne pas former une équipe pour relever le défi? Il est toujours plus agréable et motivant de bouger en bonne compagnie. Pour la première tranche du défi, la distance à parcourir est de 900 km (184 heures) pour se rendre à notre destination, le Nouveau-Brunswick.

Selon les Directives canadiennes en matière d’activité physique pour les adultes âgés de 65 et plus, afin d’être en meilleure santé et d’améliorer leurs capacités fonctionnelles, les aînés devraient faire chaque semaine au moins 150 minutes d’activité physique par séance d’au moins 10 minutes. La marche est une bonne façon de commencer. C’est un des exercices les plus faciles et sécuritaires.

 

Comment relever le défi?

Enfilez vos chaussures et cumulez les minutes de marche. À chaque semaine, faites-nous part du nombre de minutes accomplies par vous ou votre équipe par courriel à programmation@lecpc.ca.

Vous marchez peu? Faites simplement quelques pas de plus par jour en stationnant un peu plus loin lorsque vous faites des courses en voiture; en traversant le couloir deux ou trois fois avant d’entrer dans votre appartement; en descendant à un arrêt d’autobus plus loin ; etc. Débutez lentement, mais marchez régulièrement. Choisissez un rythme et une distance qui vous conviennent. Certains marcheront 10 minutes par jour, d’autres 60 minutes… chaque minute compte. Faites de votre mieux et, surtout, amusez-vous!!!

À chaque semaine, je vous fais part du total des kilomètres parcourus. J’ai bien confiance que, si nous participons tous, nous arriverons à destination!!!

Inscription est requise auprès de Céline Brousseau soit par à programmation@lecpc.ca ou par téléphone entre 9 h -16 h au 613 741-0562.

Les grands défis du CPC, j’y participe!

 

Recommandations en matière d’alimentation saine

Une alimentation saine, c’est bien plus que les aliments que vous consommez. Cela concerne tant la manière dont vous mangez, l’endroit et le moment où vous mangez, que la raison pour laquelle vous mangez.

Prenez conscience de vos habitudes alimentaires

Cuisinez plus souvent

Savourez vos aliments

Prenez vos repas en bonne compagnie

Prenez l’habitude de savourer une variété d’aliments sains tous les jours.

Mangez des légumes et des fruits en abondance, des aliments à grains entiers et des aliments protéinés. Choisissez plus souvent les aliments protéinés d’origine végétale.

Limitez les aliments hautement transformés. Si vous les choisissez, mangez-en moins souvent et en petite quantité.

Faites de l’eau votre boisson de choix

Utilisez les étiquettes des aliments

Restez vigilant face au marketing alimentaire. Il peut influencer vos choix.

 

Référence : https://guide-alimentaire.canada.ca/fr/recommandations-en-matiere-dalimentation-saine

L’assaisonnement à la Cuisine TradPlus

À la Cuisine TradPlus, nous sommes conscients de l’art de l’assaisonnement, des accords épices et herbes ainsi que de leur valeur et leur capacité de rehausser un met. Afin d’atteindre le plus grand nombre de clients possible, nous avons jugé qu’il serait préférable de limiter l’assaisonnement et plutôt d’inviter la clientèle à y ajouter des éléments qui peuvent élever la saveur des mets. Nous vous invitons donc à assaisonner selon vos goûts, tout en utilisant votre créativité. Ci-dessous, vous trouverez de la documentation qui pourra peut-être vous inspirer.

Le site Internet Je cuisine offre un Guide d’assaisonnement assez intéressant.
Nous vous invitons à le visiter : http://jecuisine.info/Assaisonnement.htm

Le magazine Coup de pouce offre aussi des conseils pratiques au sujet des épices à mettre dans son garde-manger : https://www.coupdepouce.com/cuisine/conseils-pratiques/article/20-epices-de-base-a-avoir-dans-son-garde-manger

Merci de votre compréhension.

Bon appétit!

Se faire vacciner contre la COVID-19 en Ontario

Des vaccins sûrs et efficaces contribueront à protéger la population contre la COVID-19. Renseignez-vous sur ces vaccins et le moment où ils seront disponibles en Ontario.

Sur la page Internet vous retrouverez des renseignements sur les sujets suivants :

Pourquoi se faire vacciner?
Quand les vaccins seront-ils disponibles?
Qui pourra se faire vacciner?
Groupe d’étude sur la distribution des vaccins contre la COVID-19
Liens connexes

Cliquez ici pour accéder aux renseignements pertinents.

Source : Gouvernement de l’Ontario

 

Bouger, pour ne pas décliner

par Catherine Couturier Collaboration spéciale

Ce texte fait partie du cahier spécial Bien vieillir

La pandémie et le confinement ont entraîné une augmentation de la sédentarité dans la population en général, mais encore plus chez les personnes âgées. Or, cette baisse d’activité physique est lourde de conséquences.

« La population gériatrique est plus à risque, parce qu’en vieillissant, on perd une certaine capacité d’adaptation. Ça ne prend donc pas un gros changement pour avoir un impact sur le fonctionnement », explique Luc De Garie, médecin de famille et médecin du sport à l’Institut national du sport du Québec.

En temps normal, seulement 16 % des adultes font la quantité d’activité physique nécessaire pour optimiser leur santé. Avec la fermeture des centres sportifs, la fin des activités organisées et des loisirs de toute sorte, il est devenu encore plus difficile de bouger. Une enquête internationale a ainsi estimé que l’isolement et les restrictions causées par la COVID-19 ont augmenté les temps sédentaires de 5 heures à 8 heures par jour. Une étude taïwanaise a quant à elle observé que le nombre d’hospitalisations causées par des chutes entre janvier et mai 2020 avait doublé comparativement à la même période.

À cela s’est ajoutée, surtout pour les personnes âgées exhortées par la Santé publique à rester à la maison, la réduction des petits temps actifs que permettaient les sorties comme aller à l’épicerie ou à la pharmacie. Et la problématique était exacerbée dans les résidences et les CHSLD : en plus d’annuler les activités de groupe organisées, les repas étaient livrés aux chambres dans les premiers mois de la pandémie, ce qui a considérablement réduit la dépense énergétique quotidienne des résidents.

Moins on fait certains gestes, moins on est capable de les faire
— Martine Lauzé

« Le message était de rester à la maison. C’est important pour les endroits publics, mais ça ne veut pas dire ne pas aller marcher à l’extérieur », nuance toutefois le Dr De Garie. Résultat ? « Il y a assurément une dégradation des conditions des patients, non seulement du côté de l’activité physique, mais aussi de l’isolement », affirme le médecin.

Rester actif pour… rester actif

L’activité physique joue un rôle essentiel pour le maintien de l’autonomie des personnes âgées. Martine Lauzé, kinésiologue et cofondatrice de NeuroMotrix, explique le cercle vicieux de la sédentarité : « Moins on fait certains gestes, moins on est capable de les faire. »

Cliquez ici pour la lire suite….

Source : Le Devoir, 28 novembre 2020

Photo: iStock S’activer, briser l’isolement, mieux dormir et se maintenir en santé: recommencer à bouger se fait petit à petit, mais les effets sont perceptibles dès la première journée.